LA VOIX DES OISEAUX

Les adolescents découvrent “L’art d’animer”

Les morts ont eux aussi des sentiments. Une animation réalisée avec la technique du stop-motion.

Nous sommes découvrir les coulisses de la réalisation d’un film d’animation à L’Ardenome.

Qui ? quoi ? où ? quand ? comment? pourquoi?

Quoi ?
Des films d’animation que des élèves ont réalisés pendant  cinq années.
Les étapes de création d’un film d’animation : 
écrire une histoire, conception graphique: photographie méthode ancienne, dessins, le modelage pour le mouvement , l’animation sur l’ordinateur. “Après avoir imaginé un scénario, on le dessine, on fait des esquisses, des BD”, nous a expliqué Céline, notre guide. L’exposition met en avant ces étapes préparatoires : des dessins, des moulages aussi. Il s’agit de créer les personnages, puis travailler sur les textures, les poils, les cheveux… les couleurs, les contrastes. “Une fois qu’on a choisi les décors, on commence à travailler les volumes sur ordinateur.”

Qui ?
L’Ecole des nouvelles images. Elle a été créée en 2017 et forme environ 130 étudiants qui apprennent en cinq années d’études les métiers de l’animation et des images de synthèse. “Une école très pointue”, nous a confié la guide. En deux ans, elle s’est déjà fait une réputation, et certains des films d’animation que nous avons vus ont été primés dans des festivals.
En première année, les élèves travaillent avec du papier.
En deuxième année, on commence à faire des recherches de couleurs, contrastes, un peu les ombres et les lumières.
En troisième année, les étudiants doivent faire un dessin animé tout seul. 
En quatrième année, contrastes, textures, gestes.

Où ?
C’est l’Ardenome, l’ancien Grenier à sel, en centre-ville, qui a accueilli en novembre et décembre une exposition sur le travail des étudiants.

Comment ?
Nous appris le bus de ville.

Pourquoi ?
– Développer la curiosité des élèves.
– Pour expliquer les étapes et les difficultés pour réaliser un film d’animation.

Nos impressions
Samira : “J’ai beaucoup aimé le dernier film “Wild Love” avec les marmottes.”
Sana : “C’est incroyable que les élèves de l’Ecole des nouvelles images arrivent à créer un film qui a  intéressé tout le monde.”
Amina : “J’ai préféré le film “Dans les Bois”, les personnages sont devenus amis alors qu’ils ne se connaissent pas.”
Le groupe a découvert que pour réaliser un film d’animation d’une heure et demi, le travail est colossal et il implique de nombreuses personnes, pendant un deux voire trois ans… Pour preuve, “regardez le nombre de noms qu’il y a sur un générique de fin”. 

Des personnages, des décors, que nous avons retrouvés “vivants” dans les courts métrages que nous avons visionnés ensuite. Ce sont les étapes préparatoires que l’exposition explique.

La première vidéo faite avec seulement du papier !