OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 14

Publié le

Pense Taranta-Babu :Le coeurLa têteet le bras de l’hommefouillant les entrailles de la terreont créé de tels dieux d’acier aux yeux de feuqu’ils peuvent écraser la terred’un coup de poing.L’arbre qui donne des grenades une fois par anpeut en donner mille fois plus.Si grand, si beau est notre mondeet si vaste, si vaste, le bord […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 13

Publié le

Je ne peux remettre l’amour à un autre siècle je ne peux pas même si le cri s’étrangle dans ma gorge même si la haine éclate crépite brûle sous des montagnes grises et des montagnes grises   Je ne peux ajourner cette étreinte qui est une arme au double tranchant d’amour et de haine   […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 12

Publié le

Je voudrais toujours des yeux pour voir la beauté du monde et louer cette beauté merveilleuse, sans défaut, et louer celui qui l’a faite belle à louer et pleine, si pleine de beauté.   Et je ne voudrais jamais être aveugle à la beauté du monde tant que je vis. Je renoncerais à d’autres chose, […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 11

Publié le

J’avance lentement la colère l’allégresse reconnues jour pour jour et dent pour dent voici l’heure qui remue la nuit sonne ce sont les sabots de ceux qui s’en vont en mer marteler les vagues du poids de leur corps de leurs poings de toute leur croyance en la vie secouer les tiroirs sans fond leur […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 10

Publié le

J’avance lentement la colère l’allégresse reconnues jour pour jour et dent pour dent voici l’heure qui remue la nuit sonne ce sont les sabots de ceux qui s’en vont en mer marteler les vagues du poids de leur corps de leurs poings de toute leur croyance en la vie secouer les tiroirs sans fond leur […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 9 bis

Publié le

L’Inachevé de soi (extrait)   Nul n’a ferré les mots à notre cœur à sa corne ni clouté notre langue galopant des lèvres au palais sabot claquant sur l’os nous avons simplement assisté à un déclin assisté à cela qui décline sans mot à un déclin et une douleur quelque chose de plus inquiet que […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 9

Publié le

III   Si les temps revenaient, les temps qui sont venus !   – Car l’Homme a fini ! l’Homme a joué tous les rôles !Au grand jour, fatigué de briser des idoles,Il ressuscitera, libre de tous ses Dieux,Et, comme il est du ciel, il scrutera les cieux !L’Idéal, la pensée invincible, éternelle,Tout ; le […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 8

Publié le

Je vous écris d’un monde pesant   Aussi belle que la main de l’aiméesur la mer.Aussi seule. J’écris pour vous. La douleur est un coquillage. On y écouteperler le cœur. J’écris pour vous, au seuil de l’idylle, pour la plante aux feuillesd’eau, aux épines de flammes, pour la rose d’ Amour.J’écris pour rien, pour les […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 7 bis

Publié le

Je n’ai plus de fièvre ce matin. Ma tête est de nouveau claire et vacante, posée comme un rocher sur un verger à ton image. Le vent qui soufflait du Nord hier fait tressaillir par endroits le flanc meurtri des arbres. Je sens que ce pays te doit une émotivité moins défiante et des yeux […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 7

Publié le

Commune présence (extraits) II Tu es pressé d’écrire Comme si tu étais en retard sur la vie S’il en est ainsi fais cortège à tes sources Hâte-toi Hâte-toi de transmettre Ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance Effectivement tu es en retard sur la vie La vie inexprimable La seule en fin de compte […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 6

Publié le

Il se passe souvent avec les mots quelque chose d’assez semblable à cette sensation d’être surpeuplée, comme si tous les mots s’étaient si bien accordés de cette mémoire. On se dit qu’on ne peut pas y toucher. On croit par eux toucher aux visages des morts.   Et puis soudain, sentir que le monde est […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 5

Publié le

LE MYSTÈRE DES CHOSES Le mystère des choses, où est-il ? Où est-il qui ne nous apparaît Pas même nous montrant qu’il est mystère ? Qu’en sait la rivière et qu’en sait l’arbre Et moi, qui ne suis pas plus qu’eux, que sais-je ? Sitôt que je regarde les choses et pense à ce que les hommes pensent […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 4

Publié le

TOUT CELA QUI FUT Tout cela qui fut, qui est l’éclat d’un moment Étrange sans doute comme les métaphores des rêvesOffre une vision meilleure du tempsMalgré tant de figures réfractairesQu’en dépit de plus d’un détourLa langue échoue à prendre dans ses pièges,Mais bien loin de se tenir à distanceElles rayonnent assez fort pour que s’exerceAu-delà […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 3

Publié le

Une invasion de paroles tente d’assiéger le silence, mais, comme toujours, échoue. Elle essaie alors de coincer les choses qui habitent le silence, mais n’y arrive pas davantage. Elle va finalement encercler les paroles qui cohabitent.avec le silence, alors se produit l’imprévu : le silence se convertit en paroles pour mieux protéger les paroles qui […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 2

Publié le

Nous cherchons une suffisance, elle est dans le proche, elle est dans la rue. Le lointain, ce ciel Mais son œil est là, c’est la flaque, la main qui s’ouvre. La peur est intense, l’un parmi tous mes regards. Je dois garder tous mes yeux ouverts, ceux de ma peau, ceux de mon cerveau. Se […]

OUVRONS LA FENÊTRE

Jour 1

Publié le

NEUF ÉCLATS DE GESTE On ne s’assied pas deux fois sur le même nuage. René Daumal   se détacher comme une fleur de sa tige   qui griffe la lumière fait durer la courbe   à l’angle d’envol hisser son corps vers le bleu   c’est la boule du monde qui libère l’horizon   au […]

ACTUALITÉS

Préambule…

Publié le

« La seule porte de sortie se trouve à l’intérieur ». Jean-Louis Giovannoni Il y a quelques années, j’avais affiché ce vers sur ma porte d’entrée. Quelques mots qui prennent aujourd’hui une résonance d’une toute autre ampleur… À l’heure où l’extérieur devient synonyme d’une menace sourde et que le temps, habituellement égrené par foultitude de contraintes émanant […]